The last sanctuary Index du Forum
The last sanctuary
Tentez de survivre dans ce monde chaotique où la mort vous attend à chaque coin de rue.
 
The last sanctuary Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Stérile ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Soltis, La Citée Aérienne -> La Ville de Soltis -> Le Palais d'Ondore
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 16/11/2007 22:31:01    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

La descente aux ruines n'avait aboutie à rien. Pas une seule belle esclave, pas une seule semblait docile, ni digne de travailler pour l'envoyé équivoque.

Non seulement cela, mais l'envoyé avait exessivement hâte de remonter dans son palais : aux ruines, l'odeur pestinentielle était devenue infernale, presque insoutenable : la fontaine maculée de débris et déchets, l'air lui semblait empoisonné, et il ne voulut pas que la crasse là-bas omniprésente vienne l'indigner.

Oui, les esclaves étaient trop, bien trop sales pour qu'Yzréel leur tende la main, même avec ses gants : s'il avait eu le choix entre plonger sa main dans des latrines, et donner la main à une esclave aux ruines, il aurait opté pour le premier choix.

Sans doute son choix aurait été optu, et dépourvu de sens... Peut-être en faisait-il de trop. Qu'importe? Il avait tous les droits.

Cependant, il ne se résigna pas : il y retournera le lendemain : car ce sont les insectes les plus crasseux qui se multiplient le plus vite.

Par chance, Suzelle était moins crasseuse que les autres : il pu même lui donner la main dès la première fois.

De retour entre ses murs, il se dirigea tout de suite vers le salon où il collationnait. De nouveau une collation : en effet, Yzréel avait beaucoup d'appétit, même étant dans une apparence d'enfant.

Comme toujours, le silence monastique était à peine brisé par le bruit de froissement de ses vêtements. Il s'assit, emplit de songes.

Le ciel était décadent : le crépuscule. Bientôt, il retrouvera sa forme originelle.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/11/2007 22:31:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 16/11/2007 22:48:55    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Le maître était parti des heures, Suzelle était inquiète pour lui. Il avait brisé tous les miroirs, il l’avait torturé… d’habitude le maître était plus « doux » et lui expliquait ce qui le tracassait ou du moins il essayait.
Suzelle avait tout rangé et tout nettoyé avec soin. Elle s’était soigné comme elle pouvait et mis une des robes de rechange beaucoup moins élégante que celle qu’elle portait d’habitude.
Pendant l’absence du maître, Suzelle avait ramassé tous les morceaux des miroirs, se coupant aux mains. Puis elle alla préparer la collation du maître, il avait l’air en colère alors elle lui prépara tout les petits chocolats qu’il préfère, toutes les pâtisseries qu’il aime. Comme toujours elle plaça le tout sur un plateau d’argent à l’aide d’une pincette, elle prépara le thé, au goût pomme/cannelle, il adore ce thé là.
Avec toute la douleur qu’elle ressentait dans le corps et avec les mains coupés par les morceaux de miroir, Suzelle ramena le plateau dans le salon et vit son maître assis, elle posa le plateau sur la petite table.


- Maître, votre collation est servit…
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 16/11/2007 22:56:41    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Sans la regarder, il lui fit d'un signe franc signifier de poser le plateau sur la table en face de lui.
Le moment qu'il attendait toute la journée arrivait.

Il enleva et tenda nonchalement ses gants trouées vers l'esclaves : elle devait lui en raporter d'autres, d'une taille plus grande, qu'il pourra enfiler après.
Il avait les mains dépourvues de gants : cela arrivait si rarement... Yzréel les regarda longtemps, se frotta les doigts les uns aux autres.

Finalement, il finit par articuler quelques mots


- Comment vont tes blessures?
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 16/11/2007 23:03:19    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Rapidement elle posa le plateau sur la table devant le maître et pris les gants trouée qu’Yzréel lui tendait et alla vite lui prendre une nouvelle pairs plus grandes dans un des tiroirs d’une commode.
Elle regarda un instant l’état des anciennes gants et rapporta les nouvelles aux maître, elle lui les tendit respectueusement.


Mes blessures ? Elles vont mieux et me font toujours mal mais la cicatrisation semble bonne….

Elle servit le thé dans une des précieuses tasses d’un des nombreux service à thé du maître, tous aussi précieux les uns que les autres.

- Désirait vous autres chose avec votre collation ?
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 16/11/2007 23:16:04    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

-Non...

Il se risqua à montrer de la reconnaissance

- Merci, Suzelle.

L'envoyé, avec allègresse et légèreté, se leva du fauteuil pour se tenir debout

- Suzelle, j'ai à te parler. Ne m'interromps pas, sans doute cela va te peiner le coeur, mais je ne reviendrais pas sur ma décision. Pas de larmes ni de lamentations.
J'ai décidé que tu ne seras plus mon esclave. Tu n'es pas digne d'être mon esclave, ni même celle d'un autre.

Il se rassit, serein, sans la moindre intonation dans sa voix. Un ton tout à fait indifférent. Doucement, il prit son thé, le remua lentement d'un tintement argenté, et but une gorgée

- J'ai l'intention de faire de toi ma maîtresse, mon unique maîtresse. Car une esclave qui désobéit ne peut être esclave... J'y ai réfléchit, et une esclave n'a, en soi, presque plus rien d'humain. Or, je te veux humaine.

° Et ainsi obtiendrais-je un coeur...°

- Je regrette pour toi, car je sais tout ton devouement pour ta misérable classe, mais je
n'ai pas le choix. Une maîtresse peux se tromper et faire des erreurs, par sa condition d'humain... Alors tu seras ma maîtresse.

Il n'avait aucun regret, et s'il avait mise à mort, il lui aurait dit de la même façon.

° peut-être même qu'un jour je pourrais t'aimer... Qui sait? °
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 16/11/2007 23:31:16    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

« Merci »… Suzelle resta bouche bée quand il prononça ce mot, il ne lui avait jamais dit merci, elle était touchée par ce mot. Le servir lui semblait si naturel, jamais elle n’aurait pensé qu’il lui dirait merci.
Puis, le grand choc… Il ne veut plus d’elle, c’était ce qu’elle avait compris de ces premières paroles. Il allait la renvoyer ? La tuer ? Elle n’était plus digne d’être son esclave, Suzelle ne se voyait pas faire autre chose dans sa vie que de servir son maître, elle était née pour ça, pour lui.
Après ce premier choc, le deuxième. Il voulait qu’elle devienne sa maîtresse, être la maîtresse du maître… elle n’y avait jamais pensé ! Elle tremblait à cette idée, elle tremblait de joie. Être la maîtresse de l’homme qu’elle aime, elle en souriait de joie.


- Je ferais tout ce que vous voulez Maître, dite moi juste quel seront mes obligations envers vous
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 16/11/2007 23:41:51    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

° Ce que tu dois faire, petite Suzelle? C'est bien simple...°

- Aimes-moi, Suzelle... C'est tout ce que je te demanderais.

Pendant un instant, l'envoyé était presque touchant. Et si Suzelle le remarqua, Yzréel n'en eut même pas conscience...
il savait qu'une femme amoureuse ferait n'importe quoi pour son amé. Ainsi, elle fera n'importe quoi, les choses les plus folles, pour lui.
Il était presque pitoyable. Tous les envoyés sont pitoyables. Certains plus que d'autres, là, Yzréel touchait des sommets; Justice se moquerait de lui. Qu'importe? Il ne ressent rien.

Après un silence, il se releva, et écarta ses bras, en long de gauche à droite. Le soleil se couchait, il était temps de se dévêtir
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 16/11/2007 23:54:47    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Suzelle était aux anges… Il lui demandait de l’aimer, mais c’est ce qu’elle faisait depuis le début !
Elle alla rapidement près de lui, et lui ôta soigneusement ces vêtements, inutile de dire que un des moments de la journée qu’elle préfère. Même si elle prenait bien soin de ne pas le toucher, être aussi près du maître lui permettait de sentir la délicieuse odeur du maître… qu’est-ce qu’elle l’aimait et maintenant elle allait devenir sa maîtresse officielle !


- Maître je ferais tout ce que vous me demanderez

Elle alla ranger les vêtements et pris les autres.
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 17/11/2007 23:19:25    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

La nudité ne le dérangeait absolument pas. Habillé ou dévêtu, pour l'envoyé c'était fondamentalement la même chose... Bien qu'il eut le goût du luxe.

°Maudit soit ce corps affable que je ne peux haïr... Ni préférer.°

Il retourna s'assoir ainsi, attendant que le soleil décline... Suzelle avait quitté la pièce un court instant, mais suffisament long pour laisser l'astre se coucher, tandis qu'Yzréel, lui, allait tout juste se lever.
Les derniers rayons qui iluminaient sa peau d'enfant s'effaçaient, et la pièce plongeait progressivement dans la pénombre.
Et la Ténèbre avait chassé l'enfant pour laisser trôner un homme mûre.
De derrière le fauteuil, on ne voyait que ses longues jambes entraînées. Son profile adulte, un nez prononcé et des lèvres entre le sourire mesquin et l'indifférence, ses yeux de lunes, fixes et hâlés de froid, ses cheveux d'ébène mi-longs et légèrement ondulés, voilà une des créatures parfaite des Dieux, une poupée masculine creuse, et sans saveur.
Plus de soleil, juste la pénombre, et maintenant Suzelle était revenue.

- Suzelle...

Sa voix pronfondément marquée par sa maturité, était un parfait reflet du mâle par exellence

- Dis-moi ce que tu ressens, maintenant que tu es ma maîtresse. Est-tu triste? Révoltée? Peut-être résignée?... Ou bien acceptes-tu ton sort avec joie et voluptuosité? Explique moi...
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 17/11/2007 23:29:02    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Suzelle revint vite avec les nouveaux vêtements de son maître, elle les posa délicatement sur une chaise et alluma les lampes. Elle s’avança vers son maître pour l’habiller.

- Ce que je ressent ? Je suis heureuse de ce statut parce que je peux rester à vos coté et continuer à vous servir. Être près de vous c’est tout ce que je demande…

Elle lui présenta les vêtements pour savoir s’il voulait porter ceux-là ou si elle devait aller en chercher d’autres. Elle en profita pour regardait discrètement son maître, elle adorait ce moment de la journée, généralement c’était le moment où il était le plus calme, peut-être parce qu’il réfléchissait trop à sa condition. Bizarrement, en regardant son maître elle se mis à rougir, peut-être que son nouveau statut lui montait à la tête même si rien ne changerait.
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 17/11/2007 23:41:13    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

- Tu es heureuse... Cela tombe bien, c'est ce que j'aimerai être aussi. Nous sommes fait pour être ensemble jusqu'à ta mort. N'est-ce pas merveilleux?


Il regarda les vêtements, et hocha la tête de droite à gauche


- Apporte moi le Kimono rouge sombre...

Peu avant qu'elle revienne, il se mis de bout, et écarta les bras pour que Suzelle lui enfile le vêtement
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 17/11/2007 23:49:18    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Le seul point de sa phrase qui la rendait triste était le « jusqu’à ta mort », c’est vrai elle pouvait mourir à n’importe quel moment, un accident, une maladie…
Elle alla donc chercher le kimono… sa tenue préféré sur le maître, tout simplement parce qu’elle pouvait distingué ses formes à travers le vêtement.
Quand elle revint, elle lui mis le vêtement par derrière et passa devant pour lui fermer correctement, elle rougit encore en le touchant.


- Que voulez vous pour votre dîné de ce soir ?
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 18/11/2007 00:04:32    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

-Prenons le temps collationner ensemble.

Saississant franchement le menton de Suzelle, il parcoura rapidement son visage d'un regard, avant de lui accorder un léger baiser
Il prit place devant la table où était posé le plateau d'argent


- Assieds-toi. Une maitresse et son amant doivent prendre les repas ensemble...
Et dorénavant, tu n'auras plus que des robes coûteuses, pompeuses, hors de prix, bourrées de fourrures et d'étoffes rares, je veux voir tes yeux peint tel un papillon bleu et écarlate, à tes mains je veux voir des gants noirs... Car le blanc c'est l'immortel, c'est moi... Le noir, c'est le trépassé, c'est toi...
A tes pieds, tu n'auras plus que des souliers polis, des escarpins de verre. Sur tes doigts, je veux voir des joyaux certis... Je souhaite voir ta peau blanche sans imperfection, telle une poupée de cire.
Revenir en haut
Suzelle
Esclaves

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 52

MessagePosté le: 18/11/2007 00:16:43    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

Manger avec lui ? Elle avait pas penser à ce détails…. Elle alla timidement s’assoire à la chaise en face de celle d’Yzréel de l’autre coté de la table. Elle n’osait rien faire tellement.
Toute ces chose qu’il lui disait… plus il parlait, plus elle rougissait… Et pour essayer de ne plus être troublée par ces paroles, Suzelle lui servit le thé.


- Mais maître… si j’ai toutes ces choses, je ne pourrait plus faire le ménage, la cuisine, je ne serais plus crédible pour vous servir.
Revenir en haut
Yzréel
Envoyés

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2007
Messages: 48
Localisation: Soltis
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 18/11/2007 00:20:26    Sujet du message: Stérile Répondre en citant

- Une esclave sera prise pour le service et le ménage.


°Est-elle sotte? Je lui offre la richesse dans sa triste vie de mortelle, et elle se préoccupe du ménage...°

A ce moment, il pensa presque qu'il ne comprendrais jamais les humains.

-Sers-toi donc.
Ne veux-tu pas mettre ces belles robes?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/07/2018 06:11:18    Sujet du message: Stérile

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Soltis, La Citée Aérienne -> La Ville de Soltis -> Le Palais d'Ondore Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com