The last sanctuary Index du Forum
The last sanctuary
Tentez de survivre dans ce monde chaotique où la mort vous attend à chaque coin de rue.
 
The last sanctuary Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Présentation de Deirdre ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Présentation du forum -> Les fiches personnages -> Les humains
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Deirdre


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 3
Clan: Personne du peuple

MessagePosté le: 07/09/2007 22:55:21    Sujet du message: Présentation de Deirdre Répondre en citant

Nom : Pendragon
Prénom : Deirdre
Age : 19 ans

Métier (chômeur, bouché, aubergiste, etc) : esclave d'Yzréel ( en fait, il ne l'a pas encore achetée )

Description mentale (6 lignes mini) :
Deirdre n'est, malheureusement pour elle, nullement dôtée d'un tempérament servile. Elle respecte ses maîtres, tolère les outrages sans se plaindre ni laisser tressaillir un seul muscle de son visage, mais en gardera une rancune que rien n'apaisera et agira de manière à, discrètement, se venger de ses possesseurs. Si elle se sent considérée comme une humaine et non un objet, la jeune femme devient d'une fidélité sans faille, prête sans hésitation à s'interposer entre une arme et son maître.
Ses émotions sont toutes exacerbées, tant sa joie que sa peine, et constituent parfois un véritable handicap lorsqu'elle a peur ou ressent de la peine. Intelligente et volontaire, elle peut se défendre mais ne le fait jamais, préférant attirer les coups sur elle que sur d'autres personnes.
La jeune femme est terrifiée par les regards que les gens posent sur elle, et un simple coup d'oeil manque la faire se pétrifier mais une fois que l'objet de sa crainte est parti, elle chasse le reste de son anxiété d'un rire.

Description physique (6 lignes mini) :
Deirdre a un teint laiteux, à peine rehaussé d'un peu de rose sur les pomettes. Ses yeux qui le plus souvent sont rivés au sol sont ornés de longs cils bruns et recourbés, tandis que ses iris sont d'un violet liquide, comme fanés. Sa chevelure brune est irrégulièrement coupée, et cascade dans son dos jusqu'à ses genoux. La jeune femme est dotée d'une silhouette élancée et discrètement musclée, aux courbes prononcées. Son visage est d'un ovale un peu carré, aux pomettes légèrement saillantes et à la bouche rose et tentatrice, qui peut aussi bien laisser filtrer un rire qu'un sanglot.
Contrairement à ce que l'on attendrait d'une esclave, elle se tient toujours extrêment droite, le visage fiérement dressé, seuls ses yeux se dérobant aux regards. Son allure est au naturel lente et souple, mais dans la vie de tous les jours, elle a plutôt tendance à faire de longues enjambées.
Un tatouage orne son bras gauche, représentant trois roses parfaitement noires entrelacées, l'une à l'êtat de bouton, l'autre éclose et au sommet de sa splendeur, la dernière laissant tomber ses pétales. Ce tatouage a en vérité pour but de cacher une cicatrice. Son dos est de même orné de nombreuses marques de coups de fouet qui malgré le temps n'ont jamais totalement cicatrisées. C'est là la raison de son maintien extrêmement droit.
Sa voix posée a constamment la même intonation, et n'a jamais retenti pour exprimer de la douleur, de même que jamais sa bouche ne s'est étirée en un sourire. Peut-être cela changera t'il un jour ?


Style vestimentaire (ce que porte le plus souvent le personnage) :
Deirdre a deux tenues différentes, l'une se formant d'un pantalon de cuir et d'un corset de la même matière, pour lorsqu'elle accompagne ses maîtres, l'autre est une robe noire aux manches longues et amples, pour le quotidien. La manche gauche est taillée de manière à avoir une ouverture permettant de voir le tatouage, l'une comme l'autre étant des lubies de son ancien maître.

Histoire (15 lignes minimum) :
Un vieux conte oublié depuis longtemps, datant des Anciens Temps, narre que Llandon Pendragon, offensé de ce que son épouse Deirdre n'ait donné le jour qu'à des filles vendit sa femme et sa progéniture à un marchands d'esclaves qui passait. Depuis ce jour, tel une malédiction, les descendantes de la première Deirdre ne donne plus la vie qu'à des filles, qui deviennent esclaves le jour de leurs cinq ans. Elle sont offertes au premier marchand d'esclaves qui passe, sous la condition qu'elles conservent le nom et le prénom de leur ancêtre...
Des générations de femmes ont passé de même que les siècles, et une fois encore va naître dans un cri de frustration une descendante de Deirdre Pendragon la Première.

Durant les cinq premières années de sa vie, l'enfant fut simplement ignorée de chacun, mère comme maître - qui était accessoirement son géniteur. Las, le glas de sa liberté résonna le jour des cinq années de la fillette au regard violet et frondeur: là où l'enfant s'attendait naïvement à passer ce jour comme les précédents, le chef des esclaves l'invita à le suivre dans la rue. Sans comprendre ce qui se passait, un voile noir couvrit les yeux de Deirdre avant qu'elle ne se sente soulevée et placait en hauteur.
Plongée dans l'obscurité et la terreur, l'enfant se calma soudainement lorsque des fers se fermèrent sur ses poignets. Peut-être avait-elle inconsciemment compris son sort...

Cinq années ont passées, durant lesquelles Deirdre a grandi. Devenue en apparence une esclave docile et empressée, la fillette dont les yeux violets se sont fanés sous les larmes repense constamment à ce jour funeste, et passe ses nuits dans les sanglots sous les regards apitoyés des plus anciennes, et ceux moqueurs des plus jeunes. C'est ainsi que s'ancra peu à peu chez elle une sorte de phobie la faisant se statufier au moindre coup d'oeil, et gênant considérablement son travail. Son maître n'en put finalement plus, la faisant souvent fouetter, recommençant au moment où les plaies allaient débuter leur cicatrisation. La jeune femme s'est peu à peu endurci à la douleur, au point de ne plus ni pleurer ni laisser filtrer un gémissement, se contentant de mordre dans ses lèvres. Ce silence finit par exaspérer son possesseur et à nouveau les fers se refermèrent sur les poignets de l'enfant, qui ne cacha pas les larmes qui brouillaient sa vision cependant que la carriole du marchand d'esclaves l'emportait vers un nouveau possesseur...

Cinq nouvelles années se sont écoulées, Deirdre ayant atteint ses quinze ans au milieu de larmes et de rires. Aujourd'hui, ce sont les larmes et la rage qui prédominent pendant que l'adolescente, recroquevillée sur son grabat, revit en pensée "ce" moment. Son maître lui demandant de lui apporter son petit déjeuner au lit, la main se tendant et saisissant fermement son poignet, le regard lubrique qui l'avait pétrifiée... de tout cela, la jeune fille retenait surtout la douleur et l'impuissance devant les regards haineux qui désormais suivaient ses pas et gestes. Son rare sourire est bel et bien mort, et plus un cri de souffrance ne franchit la barrière de ses lèvres lorsque l'on la fouette. Les plaies qui barrent son dos ne font qu'attiser sa rancoeur, et la forcent à se tenir extrêmement droite sous peine de se sentir déchirée en deux. Un mois plus tard, les fers se fermaient à nouveau...

Aujourd'hui est jour de deuil pour la jeune femme, qui a il y a peu atteint l'âge de dix-neuf années. Vêtue de la robe noire que son maître lui avait faite tissée, son tatouage exposé aux regards, Deirdre cherche à comprendre. Une lueur s'est éteinte dans ses yeux, la poupée commence peu à peu à laisser apparaître les anciennes failles que la générosité de l'homme avait sû si bien colmater. Derrière, les autres esclaves se répandent en pleurs et lamentations tandis que la descendante des Pendragon garde les yeux secs. Ses larmes, elle les a déja répandues durant des heures, ou bien des jours, elle ne sait plus. Toute notion du temps a pour l'instant disparu. Un cri de rage déchire la gorge d'une ancienne.

" Tout est de ta faute, chienne maudite ! Jamais le maître n'aurait dû t'acheter ! "

Un haussement d'épaule indique que Deirdre a bien entendue. Cette femme n'avait pas besoin de le lui dire, elle savait déja être responsable de ce décés. Si elle était parvenue à s'interposer entre la lame et son maître, il n'aurait pas eu la jugulaire tranchée par le poignard du voleur.
Durant quatre années, elle avait servi cet homme, constamment souriant et attentif au bien être de ses esclaves, qui le lui rendaient en se dévouant corps et âme à son service. Quatre années où chacun d'entre eux avait pu laisser surgir son rire ou sa rage sont se faire réprimander, où les esclaves avaient eus le sentiment d'être humains.
Dans un bruit désormais familier, les fers se ferment sur les poignets de la jeune femme, qui ne cherche pas même à savoir quel va être son nouveau maître, trop occupée à achever de repousser son chagrin. Il est temps pour la poupée cassée de se réparer sans aide extérieure, et cela nécessite d'admettre qu'elle s'est suffisamment fustigée...

Talents : deviner les émotions des gens. Cela lui permet de trouver les points faibles des gens, et de rendre toute hypocrisie inutile. Pour autant, elle n'est pas télépathe ni autre.

Autre :


Dernière édition par Deirdre le 21/09/2007 14:53:09; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/09/2007 22:55:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Justice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2006
Messages: 17
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 09/09/2007 16:40:34    Sujet du message: Présentation de Deirdre Répondre en citant

Oki ça marche ! (excellente bio d'ailleurs)

Trouves-toi rapidement un maître (tu peux voir avec les envoyés pour voir si quelqu'un à envie)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Deirdre


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 3
Clan: Personne du peuple

MessagePosté le: 11/09/2007 16:34:16    Sujet du message: Présentation de Deirdre Répondre en citant

Ce problème est déja réglé.
Revenir en haut
Justice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2006
Messages: 17
Clan: Envoyé

MessagePosté le: 11/09/2007 18:45:07    Sujet du message: Présentation de Deirdre Répondre en citant

Magnifique, précise le sur ta fiche et ce sera tout bon
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Deirdre


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 3
Clan: Personne du peuple

MessagePosté le: 14/09/2007 16:13:18    Sujet du message: Présentation de Deirdre Répondre en citant

Voilà qui est fait.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/09/2018 20:08:03    Sujet du message: Présentation de Deirdre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Présentation du forum -> Les fiches personnages -> Les humains Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com