The last sanctuary Index du Forum
The last sanctuary
Tentez de survivre dans ce monde chaotique où la mort vous attend à chaque coin de rue.
 
The last sanctuary Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La maison de "l'alchimiste" ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Les Ruines du Sanctuaire -> Quartier Ouest -> Zone Résidentielle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Deanathos
Citoyens

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2007
Messages: 24
Clan: Personne du peuple

MessagePosté le: 18/08/2007 22:39:15    Sujet du message: La maison de "l'alchimiste" Répondre en citant

Le calme règnait dans la bâtisse, la façade décrépite décrivait parfaitement le propriétaire, cet aspect lugubre et froid mincement éclairé par une lueur argentée donnée par la lune qui tentait tant bien que mal de percer le ciel recouvert d'un voile obscur.

L'intérieur de la maison est différent de l'extérieur en un seul point: Tout y est parfaitement propre et bien rangé mais une athomsphère lourde en noirceur semble s'être posée à l'intérieur, l'air ambiant est froid tant que le faible feu dans la cheminée semble avoir du mal à brûler et à maigrement éclairer la salle.

Assis sur une vieille chaise de bois, l'homme fixe le feu de la cheminée , pensif comme à son habitude.
Et encore une fois comme à son habitude , habillé de sa longue "cape" à capuchon et épaulières en cuir, bien qu'il soit tout de même agé de presque 60 ans , son physique est impeccablement entrenu et les épaulières de sa cape rajoutent un aspect impressionant et sombre à ce personnage énigmatique.

Il se levat d'une lenteur semblant inhumaine , ses épaules larges accentuées par ses épaulières semblent plus grandes qu'un avant bras alors que son torse est longiligne bien que les muscles de son torse ressortent de la chemise par des plis limite extravagants, la lueur du feu de cheminée n'éclairant seulement jusqu'a son menton garnit d'une barbe grise taillée au carré, le reste de son visage caché sous le capuchon de cuir est dans l'ombre de la bâtisse alors qu'a chacuns de ses souffles une fumée de vapeur d'eau sort lentement pour disparaître.

Personnage aussi froid que sa demeure si pas plus, cet homme se tournat aprés un moment vers la porte du couloir pour l'emprunter, ses pas semblant casser le silence ambiant , résonnent d'un bruit sourd et sombre sur le marbre craquelé mais propre. Dans un cliquetis lugubre la porte s'ouvrit , ce simple mouvement semblait résonner dans la maison entière.
Le bois émit un gémissement sourd avant que l'être ne referme mollement la porte, le reste du chemin se poursuivit en silence mis à part le bruit de ses pas sur le marbre.

Aprés un moment il arrivat face à une porte menant vers le sous sol, il l'ouvrit et la refermat rapidement , ses traits désormais maigrement éclairés par les torches de l'escalier qu'il descendit à une vitesse étonnante vu sa lenteur dans la maison, il arrivat finalement en bas, 3 portes , une en face , une a gauche et une a droite.
il prit celle de gauche.

Une odeur métallique et sanguine sortit de la pièce alors que l'homme s'engrouffrat dans cette pièce taillée dans la roche pour en refermer la porte , le sol composé de pierre , les murs de même avec quelques alcôves contenant des crânes humains et...
des instruments de torture , attachés à 5 poteaux , 2 hommes et 3 femmes nus y étaient attachés , tous couverts de cicatrices et de blessures. La pièce n'était éclairée que là où ces imbéciles étaient attachés.

L'homme s'avançat lentement ramassant un objet métallique dans une alcôve , ses pas fracassant les comlaintes de ses corps meurtris mais malgrés tout encore vivants, parfois le bruit s'accentuat car il venait de marcher dans une flaque de sang coagulée. La facilitée n'était pas son choix aussi il se dirigeât vers un homme qui levat son visage éborgné vers son tortionnaire.

D'un ton froid et sec, l'homme dit une phrase qu'il semblait avoir répetée des centaines de fois:


" Dit moi ce que tu sais... je t'offrirais peut-être une mort rapide."
Une phrase courte, sèche mais prononcée sur un ton las , une de ses mains gantées saisit le visage de l'homme à la machoire l'empêchant de baiser le visage , l'objet métallique était une scie qu'il plaçat sur le bassin de l'homme, le regard pétillant de voir du sang et de soutirer des informations par la torture, il adorait faire cela.

Hélas , le prisonier commit l'erreur de donner pour toute réponse un crachat sur le visage de l'homme. les épais sourcils se froncèrent alors qu'il serrat sa poigne sur la machoire de l'homme comme pour lui faire éclater les dents , d'un geste vif il commenceat son oeuvre, la lame de scie s'enfonçant lentement dans la chair pour commencer de scier l'os.
Le prisonnier émit des gémissements de douleur car il ne pouvait hurler , il ne voulait pas parler ? il allait être torturé.
Aprés un long moment , une partie de son fémur , couverte de chairs sanguignolantes se détachât du bassin de ce crétin.

il dit alors à nouveau sa phrase, méthodiquement , relachant l'étreinte pour essuyer le crachat de son visage d'un mouchoir blanc immaculé. L'homme s'entêtat de ne pas répondre , un sourire se marquât sur le visage de l'alchimiste, il se retournat pour poser la scie et prendre une fiole contenant un liquide noirâtre, d'un pas rapide il revint vers ce stupide prisonnier et l'obligeat à ingurgiter le liquide.


" Bois , sent ce qui va t'arriver , sent donc l'étreinte froide de la douleur s'en prendre à ton corp !"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/08/2007 22:39:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Deanathos
Citoyens

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2007
Messages: 24
Clan: Personne du peuple

MessagePosté le: 22/08/2007 22:46:22    Sujet du message: La maison de "l'alchimiste" Répondre en citant

Une lente agonie , des spasmes s'en prirent au corp du déchet humain, des gerbes de sang jaillissant de sa bouche , quelques petits instants puis d'un geste vif, Deanathos prit un poignard possèdant un crochet sur le haut de la lame, il le plongeat dans le ventre du crétin et le ressortit lentement...

Le crochet était évidemment une rajoute à la souffrance... mais il était conçut pour sortir les trippes du corp ce qui se passat , d'un geste lent il prit l'un des intestin dans une de ses mains et ouvrit la bouche du prisonnier qui hurlait sa souffrance.
Ouvrir la bouche dans une telle situation était folie mais subir cela faisait obligatoirement crier, il enfonçat son poing d'un coup dans la bouche de l'homme , le sonnant un moment du choc et de la réaction du coup faisant cogner l'arrière de son crâne sur le poteau de bois...
Un rire sadique, le tortionnaire faisait manger au prisonnier ses propres trippes puis il l'obligeat à fermer sa machoire avec ses mains, il dit alors d'une voix tremblotante d'un rire manquant de sortir:
" C'est goûtu hein ?"
Le rire revint alors qu'il laissait cet imbécile se vider de son sang et souffrire à l'aide des blessures et de la décoction qu'il lui avait fait avaler... décoction qui donnait l'impression qu'une lame de rasoir se promenait dans les veines.

Il se tournat alors vers l'une des prisonières, essuyant son gant humide de sang d'un geste moqueur et dégradant sur le ventre de la femme, il approchat lentement son visage du sien et la fixat froidement dans les yeux avant de tourner la tête de la rebelle vers le corp encore faiblement vivant de l'autre crétin avec sa main, il dit alors d'un ton sec:


"Dit moi ce que tu sais... ou tu auras pire..."

Il était toujours bref, puis il haussat le ton pour être sûr que tous l'entendaient:

"J'augmenterais la dose de douleur de personnes en personnes et croyez moi que si personne ne parle... toi ! " sa main inquisitrice pointat du doigt la prisonière en bout de "file" " Tu subiras de trés longues tortures et crois moi que tu me supplierat de t'abattre ou de t'envoyer dans l'une des geôles des envoyés...
Si toutes fois l'un d'entre vous parle... je vous offrirais une mort rapide, à vous de voir."

Bien entendu, il mentait sur un seul point, la mort rapide n'était pas de son style mais cette espèrance de ne pas souffrir pouvait être un échappatoire pour eux,
il ne reçut pour réponse que quelques pleurs et des têtes baissées, décidément ces imbéciles étaient dur de la feuille ou masochistes.
il prit soin de lâcher la tête de la femme pour se diriger vers une alcôve, prendre un outil approprié pour faire souffrir... il adorait faire cela , c'était presque poétique. sa main passat comme une douce caresse sur le métal des instruments avant qu'il ne s'arrête sur... ce qui semblait être un tire bouchon.
il revint d'un pas lent vers la femme mettant l'instrument sous la lumière des torches avant d'hocher la tête et de rire, les yeux de la femme fixèrent cet instrument d'un air craintif. Il dit alors d'une voix étonnament douce:


" Vous avez vraiment de trés beaux yeux..."
sa main libre fit une caresse sur l'une des joues de cette femme qui apparement ne comprenait pas puis tout fut trés rapide et sa voix redevin sèche et sadique
"Je vais les garders pour ma collection ! "
D'un geste rapide , le "tire bouchon" se plantat dans l'un des yeux de la femme avant qu'il ne le retire d'un coup sec, il jetat l'oeil sur le sol et l'écrasat avec l'un de ses pieds avant de recommencer cette opération douloureuse sur l'autre oeil.
Du sang ruisselait des orifices où étaient autrefois nichés deux yeux noisette, il sourit avant de fixer la demoiselle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/02/2018 02:43:20    Sujet du message: La maison de "l'alchimiste"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The last sanctuary Index du Forum -> Les Ruines du Sanctuaire -> Quartier Ouest -> Zone Résidentielle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com